Le sungazing ou l’art d’accueillir  l’énergie solaire en soi

 

Avant de commencer, il est évident que ce qui va être décrit ci-dessous doit être pratiqué strictement dans les horaires de sécurité, c'est-à-dire durant maximum une heure à partir du lever du soleil ou bien au plus tôt une heure avant le coucher de celui-ci (lorsque le niveau d'UV est proche de 0). En outre, comme vous allez le découvrir, c'est un processus progressif et il est très important de ne pas brûler les étapes et de bien prendre son temps pour que les yeux s'habituent à l'exposition solaire, comme indiqué ci-dessous.

Comme il est rappelé dans différentes rubriques de ce site, il est important de bien boire avant et après la pratique. En outre, comme Hira Ratan Manek le rappel à chacune de ses centaines de conférences (DVD disponible sur ce site), il existe des cas particuliers ou il convient d'être vigilant: En cas de problème à la rétine, de dégénérescence maculaire ou de glaucome. Dans ces cas, avant la pratique du sungazing les yeux ouverts, vous pouvez vous placer les yeux fermés devant le soleil pendant 2 mois durant 10 minutes, chaque jour où c'est possible. Cela va renforcer les muscles oculaires, favoriser la circulation sanguine et améliorer la vision. En outre, HRM conseil également quelques gouttes d'eau solarisée dans les yeux 3 fois par jour en cas de problèmes aux yeux (voir la méthode de solarisation de l'eau dans la rubrique concernée) jusqu'à l'amélioration des symptômes. Après ces 2 mois les yeux fermés, vous pouvez commencer la pratique si vous le sentez. En cas de glaucome, en général HRM ne conseil pas le sungazing à cause des risques toutefois le ressenti de chacun en jugera, après la pratique les yeux fermés.

Si ces indications ne sont pas respectées, vous risquez d'endommager vos yeux de façon irréversible. Je décline toute responsabilité en cas de non-respect de ces consignes. Bien entendu, si tout ce qui est décrit ci-dessous est rigoureusement suivi, vous obtiendrez de cette pratique de nombreux bienfaits, y compris pour vos yeux !

J'ai eu, à ce titre, des témoignages de guérisons et d' améliorations de myopie par la pratique du sungazing.

 

 

  soleil

Les instructions sont très simples :

 

Cela consiste tout d'abord à rester pieds nus sur la terre ferme (ou le sable) pendant l'heure qui précède le coucher du soleil ou dans l’heure qui suit le lever du soleil. Dans cette position, observer simplement directement le soleil avec un regard détendu.

Le sable est la meilleure des textures pour la pratique du sungazing, car comme la terre mais d’une façon plus accentuée, il peut restituer l’énergie solaire absorbée en son sein au cours de la journée et a aussi une action de protection sur les yeux. Éviter d'être pieds nus sur la pelouse (juste pendant le sungazing), car celle-ci absorbe l’énergie solaire et refroidit les pieds. Éviter aussi les cailloux et les sols non naturels. Penser à ôter vos lunettes durant la pratique.

 

Important : commencer doucement par 10 secs d'observation le 1er jour et augmenter chaque jour de 10 secs supplémentaires. Continuer jusqu'à atteindre 44 minutes d'observation (environ 9 mois si le soleil brille tous les jours). 9 mois pour mettre au monde un enfant, 9 mois pour commencer une nouvelle vie !

Les instructions sont fermes, mais pas rigides, ainsi : 

  • Si vous oubliez un jour ou si le temps ne le permet pas, pas de problème, continuez le jour suivant à partir du temps où vous vous étiez arrêtés (par exemple, si vous en étiez à 15 min et 20 secs et qu' il pleut le lendemain, vous reprenez le surlendemain après la pluie à 15 min 20 secs)

 

  • Si vous ne pouvez pas pratiquer à cause des conditions météorologiques pendant presque une semaine, reculez votre temps de pratique sungazing de 10 secs lorsque vous reprenez la semaine suivante.

 
  • Si vous ne pouvez pas pendant plusieurs mois (en hiver), lorsque vous reprendrez la pratique, revenez à 1 min d’observation, mais augmenté chaque jour non pas de 10 secs, mais de 1 minute par jour jusqu'à retrouver le temps ou vous vous étiez arrêtés auparavant.

  • Si vous avez de la difficulté à tenir sur vos jambes, vous pouvez le faire assis(e) sur une chaise. Si vous êtes alité, vous pouvez le faire couché sur votre lit, en regardant le soleil par la fenêtre. Ces possibilités ne sont pas l'idéal mais c'est mieux que rien. Les résultats arriveront mais ils seront simplement retardés. En hiver, vous pouvez pratiquer derrière la fenêtre de votre cuisine (pas besoin d'être pieds nus, bien entendu, puisque c'est le contact des pieds avec la terre nue qui est intéressant et dans ce contexte de froid, c'est difficilement possible et non conseiller).

 clair

Une fois atteintes les 44 minutes (prenez tout le temps qu'il faut), on arrive à la 2e étape du processus :

Elle consiste à arrêter l'observation solaire et à marcher pieds nus sur la terre nue chaque jour pendant 45 min sans condition particulière si ce n'est qu'il est préférable que la terre soit chauffée par le soleil et que les rayons du soleil éclairent votre corps, en particulier le sommet de la tête. Continuez ainsi chaque jour pendant 1 an.

Il est possible que vos pieds souffrent un peu à cause de la marche sur le sol nu, mais comme dit HRM : « si l'esprit accepte, le corps accepte et si le corps accepte, l'esprit l'accepte aussi ». De toute façon, la voûte plantaire se renforce assez rapidement et la douleur disparaît (j'ai pu le constater ainsi qu'un développement de peau renforcée sous le pied !).

 

Si vous avez aimé regarder le soleil et que vous ne souhaitez pas arrêter l'observation solaire (et aussi si vous voulez accélérer vos progrès dans une certaine mesure), vous pouvez descendre progressivement à partir des 44 minutes jusqu'à 15 min par jour. Chaque jour vous diminuez le temps d'observation de 1 minute jusqu'à arriver à 15 minutes. À ce niveau, vous pouvez continuer ainsi toute votre vie. En effet, rester à 44 minutes ou faire plus peut être dangereux d'après les textes anciens ou bien avoir des effets contraires. En outre, une fois que la glande pinéale est rechargée, il n'est pas forcément nécessaire de continuer le processus d'observation. Toutefois, vous pouvez revenir progressivement à 15 min d'observation solaire par jour si vous en avez envie, en plus donc de la marche, et le faire toute votre vie. De toute façon, vous conviendrez par vous-même du bien-être que cette pratique apporte et vous aurez probablement envie de continuer.

suite